FOCUS IN - Chi siamo
RICERCA
Une N° 23 Un N° 22 Une N° 21 Une N°20 Une N° 19 Une N° 18 Une N° 17 Une N° 16 Une N° 15 Une 14 Une N° 13 Une N° 12

Accueil > Cultura > Cinema > Festival Terra di cinema

Festival Terra di cinema

Le festival Terra di cinema se tiendra de nouveau à Tremblay-en-France et dans toute l’Ile de France du 20 mars au 7 avril 2015 pour l’occasion de sa quinzième édition ayant pour thème cette année le célèbre western spaghetti… Organisé par la ville de Tremblay-en-France, le cinéma Jacques Tati et l’association Parfum d’Italie, le festival aura également l’opportunité de nous parler du « nouveau cinéma italien » dont la production grandissante en Italie est encore peu connue en France.

Le festival de Tremblay-en-France s’étend au-delà des frontières de la ville pour s’installer à Romainville au cinéma Le Trianon, à Montreuil au Méliès, à Antony au Select et à Paris dans les cinémas Le Panthéon et Le Luminor, afin d’y présenter des séances de films ainsi que des événements comme des rencontres avec les réalisateurs. C’est ainsi que nous aurons le plaisir de rencontrer entre autres Matteo Oleotto, Sebastiano Riso, Edoardo Winspeare, Antonio Morabito et Mario Martone (à l’occasion de l’avant-première de son film « Léopardi »).
Sont également organisées des séances avec le jeune public en lien avec le thème du festival (« Lilliput-put » de Bruno Bozzetto et « Lucky Luke - Daisy Town » par exemple), des rencontres et activités pédagogiques ainsi que la participation de l’historien et critique de cinéma Laurent Aknin. Ce dernier consacrera son intervention au western spaghetti et l’histoire de ce genre, fondé tout d’abord sur une contrainte économique et une recherche de cinéma populaire.
Après avoir revisité le cinéma italo-américain en 2012, le mythe de Pinocchio en 2013 et enfin le péplum l’an passé, le festival Terra di cinema se fait un devoir de revaloriser les genres et sources d’inspirations ayant balayés le cinéma italien. Un moyen de nous mettre un pied dans les grandes périodes du cinéma d’hier avec l’idée de diffuser cette culture cinématographique à tous, tout en gardant l’autre dans le cinéma d’aujourd’hui. Dans cet état d’esprit le festival rendra un hommage à Francesco Rosi, réalisateur de « Les Hommes contre », et proposera également des visionnages de films récemment sortis tel que « Bons à rien » de Gianni Di Gregorio. Ce film sera projeté à la suite de « Mimi métallo blessé dans son honneur » de Lina Wertmuller lors d’une soirée événement intitulée « Antipasto ». Finalement, ce que semble vouloir transmettre le festival Terra di cinema, c’est bien que le « nouveau cinéma italien » n’existe pas sans les genres qui l’ont précédé.
La quinzième édition du festival Terra di cinema sera l’occasion d’un échange entre jeunes et anciennes générations de cinéastes qui devrait attirer plus d’un public différent aux nombreuses projections : huit films de fictions seront en compétitions et autant de courts-métrages et documentaires.

jeudi 19 février 2015, par Amande Dionne