FOCUS IN - Chi siamo
RICERCA
Une N° 23 Un N° 22 Une N° 21 Une N°20 Une N° 19 Une N° 18 Une N° 17 Une N° 16 Une N° 15 Une 14 Une N° 13 Une N° 12

Accueil > Cultura > Cinema > La Nouvelle Vague à l’Italienne

La Nouvelle Vague à l’Italienne

Cinémathèque française en collaboration avec l’IIC de Paris

Le cinéma italien a-t-il connu lui aussi sa « Nouvelle Vague » ? La Cinémathèque programme une vingtaine de films réalisés dans les années 50-60, pour le vérifier.

A la fin des années cinquante, le cinéma est mondialement balayé par un vent de renouvellement radical qui, après s’être imposé à Paris, ouvre la voie à une nouvelle génération d’auteurs. En bref, on peut dire qu’il y a trois caractéristiques essentielles de ces « nouvelles vagues » : la volonté explicite des cinéastes de « faire du neuf », celle d’être un contrepoint au « cinéma de papa », volonté parfois accompagnée d’une réhabilitation du cinéma des années 1930, le projet, enfin, de fonder un mouvement qui soit justifié théoriquement et polémiquement, sinon politiquement, déterminé.

Aucune de ses caractéristiques ne semblait viable en Italie. L’autorité des maîtres du néo-réalisme avait interdit à la génération montante de se forger une identité et il paraissait impensable de pouvoir contourner Rome ville ouverte pour se réclamer du cinéma fasciste des années 1930. Et, par dessus tout, la notion de cinéma d’auteur était quasiment absente chez les critiques qui continuaient, au début des années 1960, à estimer un film en fonction du tribut qu’il payait au néo-réalisme. Quoiqu’il en soit, le cinéma italien aussi a connu ses années « Nouvelle Vague », empruntant diverses voies pour aller vers la modernité, non pas après mais pendant l’âge d’or du néo-réalisme.Les projections.

Lire la suite de la présentation de Sergio Toffetti sur le site de la Cinémathèque française.

Le programme

* A MOSCA CIECA - ROMANO SCAVOLINI
* AU BOUT DU MONDE - TINTO BRASS
* LA BELLA DI LODI - MARIO MISSIROLI
* LA CUCCAGNA - LUCIANO SALCE
* LES FIANCES - OLMI ERMANNO
* LA FILLE A LA VITRINE - LUCIANO EMMER
* FLASHBACK (ANDREASSI) - RAFFAELE ANDREASSI
* FUMEE - FRANCO ROSSI
* HERMITAGE/ DILLINGER EST MORT
* LES HEURES NUES - MARCO VICARIO
* INGRID BERGMAN/ UN MONDE NOUVEAU
* JOURNAL INTIME - VALERIO ZURLINI
* NOTES SUR UN FAIT DIVERS/ L’AGENCE MATRIMONIALE/ L’ECLIPSE

* PARIGI O CARA - VITTORIO CAPRIOLI
* LA PEAU A VIF (L’ECORCHE VIF) - GIUSEPPE FINA
* LES POINGS DANS LES POCHES - MARCO BELLOCCHIO
* LA PREUVE D’AMOUR/ LES GARCONS
* QUATRE HEURES DE PARADIS/ LA NOVICE
* LA RAGAZZA - LUIGI COMENCINI
* LA RICOTTA/ UNA VITA VIOLENTA
* LES SUBVERSIFS - PAOLO ET VITTORIO TAVIANI
* LA VEDOVA BIANCA/ UN EROE DEL NOSTRO TEMPO
* LA VIA DEL PETROLIO - BERNARDO BERTOLUCCI
* LA VIE AIGRE - CARLO LIZZANI
* LE VOYAGE DE NOCES/ MORIRE GRATIS

mardi 4 janvier 2011, par Patrizia Molteni